Nos chers voisins qu’on étranglerait bien

par | 10 Août 2015 | Mais que fait la police ? | 0 commentaires

Au pays des bisounours tous les voisins sont sympas, vous dépannent volontiers du sel, du sucre ou autres. Ils vous attendent même pour prendre l’ascenseur et récupèrent vos colis. Mais dans la vraie vie, ça se passe rarement comme ça, c’est plutôt la guerre des petits mots (bien que sur un immeuble de 15 étages, on arrive presque toujours à trouver un voisin sympa, mais cela reste à prouver).

En ce moment, vous avez peut-être un peu de répit avec vos voisins qui auraient eu la bonne idée de partir en vacances. Mais tout au long de l’année, ils font partie de vos pires cauchemars. 

Décryptons nos chers voisins

L’espion

Un peu psychopathe à ces heures perdues, il épie tous vos mouvements, connaît tout de votre vie, alors que vos échanges avec lui s’arrêtent à un bonjour de courtoisie.  On ne sait pas bien ce qu’il fait dans la vie, mais lui connaît tout de l’immeuble. Attention, il existe aussi en version notre voisin ce tueur. Méfiez-vous ! Et évitez à tout prix de vous retrouver seul avec lui dans les caves.

Le macchabée oublié

Ça sentait déjà le vieux devant cette porte, mais là l’odeur est passée au niveau très largement supérieur. D’ailleurs, le vieux monsieur du 4e, il est où ? Ça fait un moment que vous ne l’avez pas vu. C’est très certainement un coup de votre voisin n°1, je dis ça, je dis rien, mais …

Les sexes addicts

Ceux qui vous rappellent à quel point votre vie sexuelle est actuellement au plus bas. Impossible de dormir avec ses voisins qui refont les 50 nuances de Grey au-dessus de votre tête. Mais le pire reste à venir. Dans 9 mois…

Les fêtards

Eux aussi vous empêchent de dormir et vous rappellent, que oui, vous avez vieilli et que maintenant, la fête c’est pour vous le vendredi soir (puisqu’il vous faut maintenant 2 jours pour récupérer) et jusqu’à minuit grand max.

Plusieurs options s’offrent à vous, acheter des boules quiès, vous taper l’incruste chez vos voisins (quitte à ne pas dormir autant boire un verre), passer pour le chieur de l’immeuble et leur demander de faire moins de bruit ou faire la balance et appeler les flics.

Les parents

Eux ne vous dérangent pas vraiment, en général ils sont même de bons voisins toujours prêts à vous dépanner. Mais cela n’a rien de gratuit, juste une façon de vous amadouer pour que vous n’étrangliez pas leurs chers gosses qui passent leur temps à sauter, courir, hurler jour et nuit, jouer aux billes (rayer les mentions inutiles ou pas).

Le bricoleur du dimanche

Celui qui sort sa meilleure amie, soit sa perceuse le dimanche matin à 6h (oui l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt) alors que vous veniez tout juste de vous endormir (merci à vos voisins fêtards).

Mais le bricoleur aime aussi percer le mur  juste au meilleur moment du film, vous venez de louper le dénouement de votre film, c’est ballot. Vive le replay.

La commère

Vous l’éviter soigneusement, quand vous passez devant sa porte, vous marchez sur la pointe des pieds, pliez en deux pour passer en dessous de l’œil de bœuf. Car si vous tombez sur elle, vous en avez pour une heure, juste le temps qu’elle puisse vous raconter tous les derniers potins. Impossible de vous échapper même avec vos 15 sacs de courses et vos surgelés qui n’en sont plus.

 

Vous avez reconnu vos chers voisins dans ces descriptions, on attend donc vos anecdotes. Allez vas-y balance, promis, on ira pas leur dire.

On attend tes anecdotes sur tes meilleurs ou pires voisins !
Les commentaires sont là pour toi 😉