Comprendre L’effet Barnum (à ne pas confondre avec l’effet barman)

par | Juin 12, 2015 | Bref ! | 0 commentaires

Non, VDFD ne te parlera pas de la sortie ce soir de la troisième saison d’Orange Is The New Black. Pardon à toi.

En revanche, la team s’est intéressée à l’effet barnum, à ne pas confondre avec l’effet barman (qu’on connaît tous déjà très bien). Un principe de manipulation indéfiniment exploité par les tests de personnalité des magazines, les horoscopes et les médiums.

On t’explique. Mais attention, c’est du sérieux et du psycho, autrement dit : ça va te prendre la tête.

Les origines de l’effet Barnum

L’expression « L’effet Barnum » est d’abord employé par le psychologue Paul Meehl en référence à l’homme de cirque Phineas Taylor Barnum, réputé maître en manipulation psychologique. En 1948, le psychologue américain Bertram Forer met en place une expérimentation avec ses élèves, également appelé depuis « l’effet Forer ». Le chercheur soumet à chacun de ses 39 étudiants un test de personnalité  en leur demandant d’évaluer, selon une échelle de 0 à 5, chaque proposition du profil obtenu. Plus une proposition leur correspondait, plus la note devait être élevée (0 étant exprimé comme totalement inexacte et 5, comme correspondant parfaitement à la personnalité du testé). Tous les étudiants se sont reconnus dans le profil obtenu et donnèrent une note moyenne de 4,26.

Pourtant, sans le savoir, les étudiants évaluèrent les mêmes propositions puisque le profil proposé par Bertram Forer était identique pour chaque participant. Le texte qui a été soumis est le suivant :

 

« Vous avez besoin d’être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable que vous n’avez pas encore utilisé à votre avantage. À l’extérieur vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler, mais à l’intérieur vous tendez à être préoccupé et pas très sûr de vous-même. Parfois vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou fait ce qu’il fallait. Vous préférez une certaine dose de changement et de variété, et devenez insatisfait si on vous entoure de restrictions et de limitations. Vous vous flattez d’être un esprit indépendant ; et vous n’acceptez l’opinion d’autrui que dûment démontrée. Vous avez trouvé qu’il était maladroit de se révéler trop facilement aux autres. Par moment vous êtes très extraverti, bavard et sociable, tandis qu’à d’autres moments vous êtes introverti, circonspect, et réservé. Certaines de vos aspirations tendent à être assez irréalistes. »

L’effet Barnum, comment ça marche ?

Forer expliquait ces résultats en termes de crédulité humaine, de vanité et de tendance à donner du sens. Ainsi, les personnes se sentent plus facilement concernées par des propositions si elles ont le désir que ces propositions soient vraies, et cela, même si elles leur correspondent de façon imprécise. Les sujets trouvent ainsi un moyen de confirmer leurs espoirs et leurs attentes.
L’effet Barnum peut également être utilisé comme une technique de séduction.
On sent que ça peut en intéresser certain(e)s !