Sean Hart investit les murs lyonnais

par | 3 Fév 2016 | Bref !, The place to be | 0 commentaires

« Lever les paupières », « L’amour existe », « J’avance moins rapidement que je voudrais mais j’avance », sont des phrases que vous avez très certainement aperçus en courant après votre métro ce mois-ci. Et c’est normal puisque le street artiste Sean Hart, après avoir investi les allées du métropolitain à Paris en 2014, a récemment dévoilé une quinzaine d’œuvres dans le métro lyonnais.

Son travail est visible depuis le 18 janvier dernier, et ce, jusqu’au 18 février 2016. Ses affiches au style minimalistes, mais aux messages percutants sont installées dans les stations Bellecour, Charpennes, Croix-Rousse, Part-Dieu, Saxe-Gambetta et Vieux-Lyon, mais également à l’arrêt de tramway La Doua ainsi que dans une centaine de bus du réseau. De courtes vidéos de 45 secondes, toujours réalisées par l’artiste, sont également diffusées dans les tramways.

Pour cette nouvelle performance sous forme de collage, Sean Hart s’est inspiré de phrases extraites du spectacle « Étranges Étrangers » de Philippe Vincent, actuellement présenté au Théâtre du Point du Jour  à Lyon (jusqu’au 26 mars 2016). Ces phrases aux notes philosophiques et poétiques qui incitent à ralentir le pas et à prendre le temps de la réflexion sont une première pour la Sytral qui a acceptée cette exposition éphémère au sein de son réseau TCL pour la première fois.