Les surnoms les plus inacceptables

par | 3 Juil 2015 | Mais que fait la police ? | 2 commentaires

À chaque couple, son surnom. Les animaliers, les polyglottes, les créatifs, les poétiques, les diminutifs, les classiques et les intolérables.

Parmi eux, la Team VDFD t’a sélectionné les surnoms, qui selon elle, sont les plus inacceptables :

Pupuce

Plus infantilisant que sexy, les diminutifs doublés tels que « doudou », « mimi », « loulou », « chouchou » ou encore « bébé » (ah non, pardon ça ne marche pas avec celui-ci) sont plus attribués à nos amis, voire à nos enfants, qu’à sa ou son chéri(e). Pourtant, certains couples n’hésitent pas d’en abuser. Ce surnom rappellerait même le nom du chien de votre grand-mère. Non vraiment… Pas sexy du tout.

Bichette ou biquette

Quel est le pire ? Classé dans la catégorie animalière, ces surnoms peuvent être jugés tendres, drôles, mais absolument pas sexy non plus. Un peu chèvre, voire un peu pauvre fille, même par amour, on ne peut pas tout accepter.

Chaton

Ou ma petite chatte, selon les préférences. On reste encore cette fois chez nos amis les animaux, ou du moins, nos amis les félins. Ces deux surnoms sont certes très affectueux, mais ça n’enlève rien à leur ridicule.

Chouchou

Encore un diminutifs doublés, à croire qu’ils sont définitivement les plus cuculs. En plus forcément, ça rappelle la populaire série « Un gars, une fille » et le film « Chouchou » de Merzak Allouache avec Gad Elmaleh. Alors c’est tendre oui, mais c’est franchement très moche.

Ma mie

Ou « Mon sucre d’orge », « ma petite praline », « mon bobun » (surprenant c‘est vrai) sont eux dans la catégorie curiosité et gourmandises. Votre amoureuse ou amoureux est peut-être à croquer, mais elle/il ne mérite pas de subir vos envies de nourriture. Et puis, imaginez si on passait au salé : « mon filet mignon », « mon andouillette grillée ». Ça ne fait rêver personne !

Les « choupinou », « boubounette », « lapinou » et autres cousins, sont à exclure aussi !

Mais, pour ceux qui ne seraient pas très branchés surnoms, il y a aussi :

Le vrai prénom

Pas très original c’est vrai, mais c’est encore le biais le plus utilisé par les couples pour s’interpeller. D’après une étude de la TNS Soffres, 82% des couples français s’appellent pas leur vrai prénom respectif la majorité du temps.

Tu reprendras bien un petit article ?

Pour la route !

Ou c’est le moment de nous balancer tes petits surnoms !
Les commentaires sont là pour toi 😉